Texte à propos des “Visages d’Arbres”
 réalisé par Sophie.

Peau d’arbre, peau d’âme.

Donnons la parole aux visages cachés derrière l’écorce des arbres.
Qui sont-ils ? Que racontent-ils ? Ils nous regardent et nous les regardons et, de ce face à face, nous pouvons accueillir l’émotion qu’ils suscitent, la petite voix intérieure qui jaillit d’eux pour parler de nous. Arbre miroir, arbre guide, arbre thérapeute. Est-ce moi qui l’ai choisi parmi toutes les cartes ou est-ce lui qui me choisit ? Dans mes mains, il prend vie, il devient le témoin de mes souffrances cachées, de mes blessures mais aussi de mes ressources et de mes forces. Le visage d’arbre me montre parfois ces douleurs et ces peurs que je ne veux pas voir ou reconnaitre en moi et, en devenant dépositaire de mes ombres, l’arbre m’allège, il m’aide à les reconnaitre et m’en libérer.
Ce double végétal que je peux déployer en triptyque de trois arbres pour me définir, m’éclairer, révèle toutes mes complexités. Je ne suis pas qu’un arbre, je peux aussi être une forêt ! Mes traits de caractère se répartissent entre eux et à plusieurs, ils s’unissent pour m’amener à intégrer pas à pas les différentes parties de moi qui peuvent être clivées, divisées.

Je peux déployer mon arbre généalogique en choisissant mes parents ou toute ma famille représentée par ces portraits très expressifs.   Quel dialogue s’instaure entre les membres de ma famille d’arbres, quel lien ou quelle dissension apparaissent ? Quelle est ma place parmi eux, y a-t-il des absents, des morts, où sont-ils, qui sont-ils ? Ouvrons-nous à la constellation familiale des portraits de ma famille d’arbres et soyons les créateurs de la dynamique que nous voudrions leur offrir.

Mes arbres s’inscrivent dans le temps et l’espace, comment sont leurs racines, leurs sommets, leur passé, leur présent et leur futur ? Puis-je les placer sur ma ligne de vie et d’à venir ? Je deviens acteur et je mets en scène mon histoire avec chacun des personnages de mon récit de vie.

Je peux m’aider des cartes des chemins, des cœurs et des mots pour articuler ma voix, ma voie. Ces supports projectifs sont un outil précieux pour les thérapeutes ou toute personne qui cherche à se connaître. Les photos langages déploient notre capacité d’écoute et d’ouverture à Soi ou à l’Autre. L’image est un excellent support pour les mots et les émotions enfouies. La beauté des cartes, leur valeur esthétique et artistique permet également de sublimer les parts honteuses ou monstrueuses de chacun. En nous regardant en eux avec les yeux du cœur ; nos ombres s’éclairent et les arbres nous aident à cheminer vers la lumière.

Sophie Buyse est psychothérapeute d’orientation analytique, sexologue et écrivaine.
Fondatrice du relais Enfant Parents , thérapeute dans l’association Cancer et Psychologie, elle intègre dans sa pratique les supports projectifs des filles du Baobab