Une expérience vécue avec les séries des Baobablecards ® 
« Mille et un chemins »

Dans le cadre de Journées de formation de la FAPS (École de formation en algologie pédiatrique, soins continus et palliatifs).

Ce sont des modules pour un groupe de 8 soignants (infirmières, pédiatre, psychologue, éducateurs) travaillant dans un centre de jour pour enfants polyhandicapés.
Ayant vécu 2 situations de décès d’enfants cette année, l’équipe souhaite travailler sur le thème du deuil.

Nous avions organisé le module autour des cartes de chemins afin de pouvoir travailler sur 3 axes différents :

  1. une carte qui illustre au mieux le chemin parcouru avec cet ou ces enfants
  2. une carte représentative du chemin vécu avec les parents
  3. une carte métaphore du chemin parcouru avec l’équipe

Durant l’échange
Nous prendrions des notes afin de pouvoir leur transmettre des notions théoriques sur le deuil à partir de leurs récits.

Séance :
Quand les participants arrivent, les cartes sont étalées sur la table. Les regards sont tout de suite attirés par les images, la curiosité règne.

Nous débutons la première étape. La consigne est donnée.
« Quel est le chemin que j’ai bien pu parcourir avec cet enfant ? »
Chacun prend une carte qui l’inspire. Certains en prennent 2. Un tour de table est proposé. Un à un, ils prennent le temps d’exprimer ce qu’ils ont vécu avec ces enfants.

Le silence règne entre les mots, l’émotion est forte et accueillie avec beaucoup de respect. Un certain étonnement est exprimé une fois le tour de table terminé. L’effet de surprise est grand d’entendre leurs collègues parler de choses tellement proches de leur vécu.
« Ah toi aussi tu vivais ça !»
Cet échange vécu à travers les cartes des chemins leur a donné la possibilité de découvrir une autre facette les uns des autres. Une facette plus intime qui a peu l’occasion de se montrer.

Ce moment partagé a permis de gommer l’aspect hiérarchique, de vibrer ensemble d’une émotion commune, de renforcer leur cohésion d’équipe.
L’expression de ces récits personnels de vie et de mort mêlés a été facilité par le biais du support des images.
La parole a pu circuler simplement et librement dans le groupe.
Ce module de formation censé initialement être un module théorique s’est transformé en un tissage de témoignages émouvants , en une expérience essentielle et apprenante pour chacun des participants.

Remarque : la première question a suffit à dérouler spontanément les 3 parcours, enfants, parents, équipe.

Marion Faingnaert est infirmière psychothérapeute, co-fondatrice de l’asbl AREMIS qui pratique de l’hospitalisation à domicile. Elle est responsable du pôle formation à L’Asbl Cité Sérine. Elle consulte pour des séances d’art thérapie et de neuro-feedback. (Contact: marion.faingnaert@belgacom.net)